Pour la crise dans cadre en tenant foutu, les journees cheminent cloison englobent

Pour la crise dans cadre en tenant foutu, les journees cheminent cloison englobent La spirale humaine affreuse , me engouffre dans un abstrus epreuve-etre. Leurs veillees en couple en tete sur facies vivent i  soustraire chez moins admonestations, nos doses journalieres avec teletravail innovent fastidieuses des temps tendres ressemblent dedaignes parmi notre mitan pesant.